L’obusier de 155 court Rimailho modèle 1904 est développé par l’ingénieur Emile Rimailho après 1895. C’est une pièce en acier de gros calibre d’artillerie à tir rapide qui possède de grands points commun avec le canon de 75 modèle 1897. Il possède le même type de frein hydropneumatique qui replace la pièce après son tir, ce qui augmente la cadence de tir de 5 à 6 coups à la minute. Mais cet obusier très moderne possède une faible portée de tir par rapport aux obusiers allemands qui sont hors de portée. De plus, son tube s’use très vite à cause de sa cadence de tir élevée.

Ce canon sera envoyé en 1914, dans 5 régiments d’artillerie lourde de campagne. Il ne sera pas utilisé dans les fortifications par les régiments d’artillerie à pied.

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Carte postale d’un canon de 155 CRT Rimailho.

Collection VAUBOURG Cédric

· Accueil

· Le Système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les différents types de fortifications

· Les forts de 1870 à 1885

· La crise de l’obus Torpille

· Les forts de 1885 à 1914

· Les forts de 1914 à 1918

· Les différents éléments qui composent un fort

· Les différents éléments extérieur aux forts

· L’artillerie de 1874 à 1914

· Les mitrailleuses

Les canons à balles

Les canons revolver de 40

Les canons revolver

de 37 et 47 mm

La mitrailleuse Gattling

La mitrailleuse Hotchkiss

La mitrailleuses Saint-Etienne

· Les pièces d’artillerie terrestre

· Les pièces d’artillerie côtière

Les mortiers lisses

Les canons de 4

Les canons de 5

Les canons de 7

Les canons de 12

Les canons Hotchkiss de 47

Les canons de 65 TR

Les canons de 75

Les canons de 80

Les canons de 90

Les canons de 95

Les canons de 100 TR

Les canons de 105

Les canons de 120 L

Les obusiers de 120 C

Les canons de 138

Les canons de 155 L

Les obusiers de 155 C

Les obusiers de 155 C Rimailho

Les canons de 19 C

L’obusier de 22 de côte

Les mortiers de 220

Les canons de 24C et 240G

Les mortiers de 270

Les canons de 27C et 274G

Les mortiers de 30 C

Les canons de 32 C

Les canons anti-aériens

Les affuts-trucs

· Cuirassements et Casemates

· Les casemates d’artillerie cuirassées

· Les tourelles tournantes

· Les tourelles à éclipses

· Les casemates d’artillerie

· Les observatoires

· La cloche Pamart

· Les forts de France

· L’armée Française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mises à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

Le canon de 155 CRT Rimailho au musée de l’artillerie à Bruxelles.

Cliché VAUBOURG Julie

Détail du mécanisme de hausse du canon de 155 CRT Rimailho au musée de l’artillerie à Bruxelles.  Cliché VAUBOURG Julie

Le canon de 155 CRT Rimailho au musée de l’artillerie à Bruxelles. Cliché VAUBOURG Julie

Carte postale d’un canon de 155 CRT Rimailho.

Collection VAUBOURG Cédric

Carte postale d’un canon de 155 CRT Rimailho.

Collection VAUBOURG Cédric

L’obusier de 155 C  modèle 1904 Rimailho

Détail de la culasse du canon de 155 CRT Rimailho au musée de l’artillerie à Bruxelles.  Cliché VAUBOURG Julie

Le canon de 155 CRT Rimailho au musée de l’artillerie à Bruxelles.

Cliché VAUBOURG Julie

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Caractéristiques des obusiers de 155C Rimailho

Pièce

Date du modèle

Affût

Calibre

Longueur du tube

Poids de l’obus

Poids de l’ensemble

Nb de coups / min

Angle de tir en hauteur

Angle de tir en direction

Portée de tir

Vitesse initiale

Obusier de 155 court ou réduit

1904

Place ou siège

155 mm

2 m 40

Environ 40 kg selon le type d’obus

3200 kg

5 à 6 coup

0°/+43°

6300 mètres max

291 m/s max