www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

L’ouvrage du Monceau est un ouvrage d’infanterie construit au Nord de la place à 410 mètres d’altitude. Sa mission est de flanquer le pieds des pentes du Salbert et la forêt de l’Arsot. Il surveille aussi la vallée de la Savoureuse, la voie ferrée menant de Luxeuil-les-Bains à Giromagny ainsi que les intervalles entre les forts du Salbert, du Mont Rudolphe et de Roppe. C’est l’un des rares ouvrages modernes entièrement construit en béton, qui possède un fossé d’eau que l’on peut remplir à la mobilisation grâce à des vannes placées sur la Savoureuse. Ce qui empêche les assaut d’infanterie ennemie sur l’ouvrage (hormis le fossé de gorge qui et défendu depuis le casernement).

Aujourd'hui, l’ouvrage reste en bon état malgré les quelques tags qui recouvrent certains murs. Un projet prévoyait de le restaurer pour l’ouvrir au public, mais il est resté sans suite. Il appartient à une compagnie des eaux qui interdit son accès car c’est une zone de captage.

1914

Zone de Texte: Pièces de rempart
de l’ouvrage
Zone de Texte: Cuirassements et casemates
Zone de Texte: Flanquement des fossés
Zone de Texte: 6

La défense des fossés s’effectue depuis le parapet

aux fusils ou à la mitrailleuses

Programme 1900

Coût des travaux 55 000 Fr or

 

Projet complémentaire de 1907-08

 

Projet de 1914

Le plan de l’ouvrage en 1914

Projets de modernisations

Modernisations

Armement du fort et cuirassements installés entre 1908 et 1914

Zone de Texte: Nb de pièces

1903

Zone de Texte: 6

1908

Zone de Texte: 6

1906

Zone de Texte: 6

· 1908 - 1914 Connexion au réseau électrique et installation de l’éclairage et d’une ventilation électrique pour les casernements.

· L’ouvrage n’aura pas le temps ni les crédits pour être modernisé avant la déclaration de guerre

· Installation d’1 tourelle de mitrailleuses

 

 

· Installation d’une deuxième tourelle de mitrailleuses, 1 observatoire cuirassé et d’1 tourelle de 75 R 05

· Construction d’une boulangerie à l’épreuve

· 1889 - 1891

·  583 000 Fr or

· 1 compagnie d’infanterie

 

· Pas de magasin à poudre

· 1 magasin aux cartouche

· Pas de boulangerie, le pain provient de la place

· 1 puits de 30,14m3/ mois alimentant 1 citerne en béton sous le casernement bétonné

· Un pont levis à bascule en dessous à chaque entrées

· Aucune

· Avec les autres ouvrages de la places

Dates de construction

Coût des travaux en 1891

Effectif

 

Capacité des deux magasins à poudre

Capacité du magasin aux cartouches

Boulangerie

Puits et citernes

 

Pont de l’entrée principale

Communication liaison optique avec

Communication télégraphe électrique

1912

Zone de Texte: 6

Capacité du casernement bétonné en 1914 (266 places)

158 places couchées et 108 places assises.

Capacité du casernement en maçonnerie en 1914

Pas de casernement en maçonnerie