www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

· Accueil

· Le système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les éléments des forts

· L’armement des forts

· Les forts de France

La place de Maubeuge

Secteur Maubeuge - Verdun

La place de Reims

La place de Laon

La place de la Fère

La place de Verdun

Les hauts de Meuse

La Place de Toul

La place de Langres

La trouée de Charmes

La place d’Epinal

La Haute Moselle

La place de Belfort

Le fort de Giromagny

L’ouvrage du Piton Lagace

L’abri de combat du Piton Lagace

L’ouvrage du Mont Rudolphe

L’abri de combat de Pierremont

L’ouvrage de l’Etang Neuf

Le fort de Roppe

L’enveloppe du centre de résistance

Le dépôt Gr1

L’abri caverne de Roppe

L’abri ouest

Le corps de garde Ouest

Le corps de garde Nord-Ouest

Le retranchement Nord

Le corps de garde Nord

Le corps de garde Nord-Est

Le corps de garde Est

Le corps de garde Sud-Est

La tourelle de 75 extérieure

La station contre-aéronefs de Roppe

L’abri de combat Est-Bas de Roppe

La batterie cuirassée de 155R

L’abri de combat Nord des pentes Sud de Roppe

L’abri de combat Sud des pentes Sud de Roppe

L’abri de combat du Calvaire de Roppe

Le secteur de Roppe

L’ouvrage de Denney

L’abri de combat sud de Denney

L’observatoire de Denney

Le fort de Bessoncourt

L’abri de combat Ancienne batterie D de Bessoncourt

L’abri de combat de la Ragée-au-Bailly

L’ouvrage du Rondot

L’observatoire du Rondot

L’observatoire de Pérouse

Le fort des Hautes Perches

Le fort des Basses Perches

Le réduit du Bosmont

Le magasin du Bosmont

L’abri de combat du Proc

L’ouvrage de Chèvremont

L’ouvrage des Trois Chênes

L’abri de combat Ancienne batterie 2 de Vézelois

L’ouvrage et l’abri de combat des Grands Bois

Le fort de Vézelois

L’ouvrage de Meroux

L’ouvrage de Moval

L’ouvrage des Fougerais

La casemate de Bourges ext

L’abri de combat Est des Fougerais

L’abri de combat Ouest des Fougerais

Le dépôt des Fougerais

Le fort du Bois d’Oye

Le secteur du Bois d’Oye

L’ouvrage de la Verpillère

L’ouvrage du bois des Esserts

L’ouvrage du Haut du Bois

L’ouvrage d’Héricourt

Le fort Lachaux

Le fort du Mont Vaudois

Le secteur du Mont-Vaudois

L’ouvrage du Bas du Mont

L’ouvrage de la Côte d’Essert

L’ouvrage Sud du Salbert

L’ouvrage du Petit Salbert

L’ouvrage de la Forêt

L’ouvrage du Haut d’Evette

L’ouvrage Nord du Salbert

Le fort du Salbert

L’abri caverne du Salbert

L’ouvrage du Monceau

Secteur Salbert - Monceau

Château de Belfort

Le fort de la Miotte

Les magasins centraux A & B

Le fort de la Justice

Le fort des Barres

Le fort de Bellevue

Les casernes

Divers

La trouée de Belfort

La place de Besançon

La place de Dijon

Pontarlier - rideau du Jura

La place d’Albertville

· L’armée française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mise à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

L’abri-caverne du Salbert est un élément de la place de Belfort. Il est construit de 1890 à 1893, à 563 mètres d’altitude, à 440 mètres au Sud-Est en contrebas du fort du Salbert et à proximité du chemin stratégique qui mène au fort.

Cet abri sert à abriter les différentes troupes qui défendent le plateau et une partie de la garnison du fort. Il se compose de deux grandes salles pour 120 hommes de troupe et de plusieurs locaux de vie (cuisine, magasins aux vivres, latrines et puits). La capacité d’accueil de cet abri est de 254 places couchées. Cet abri aménagé en profondeur est protégé des nouveaux obus car il est creusé sous une épaisse couche de roche. Son accès s’y effectue grâce à trois galeries.

De 1953 à 1958, l’abri-caverne qui ressemblait aux autres abris-caverne de la place, sera totalement modifié et en grande partie supprimé pour laisser place à un abri OTAN appartenant à un ouvrage de la Défense Aérienne du Territoire (DAT). Cet ouvrage appelé ouvrage G SMR (60/921) du Salbert occupe une grande partie du plateau ainsi que le fort du Salbert. Il est équipé d’une station radar possédant 7 antennes et d’un abri OTAN creusé pour commander les installations. Une galerie sera aménagée depuis cet abri, afin de relier le fort aux différentes installations de l’ouvrage G.

La station radar ne sera utilisée que 2 ans, car elle sera rapidement dépassée technologiquement et elle n’était pas en mesure d'effectuer la mission qui lui était confiée.

L’ensemble sera gardienné par l’armée jusqu’en 1972, date à laquelle le Salbert fut remis à la ville de Belfort.

Aujourd’hui, l’intérieur du fort est complètement fermé et interdit d’accès. Il est utilisé par la commune de Belfort qui est le propriétaire des lieux. Les dessus et les batteries annexes sont d’accès libre. L’abri OTAN est géré par une association de restauration qui l'ouvre à la visite. Plus de renseignements pour les visites https://fort-otan-belfort.com/

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Photos de l’ouvrage G DTA du Salbert construit à la place de l’abri-caverne

Le dessus des départs de galeries de l’abri caverne encore visible de nos jours.

© Lionel PRACHT

Le dessus des départs de galeries de l’abri caverne encore visible de nos jours.

© Lionel PRACHT

L’intérieur de l’ouvrage DTA construit à la place de l’abri caverne.

© VAUBOURG Cédric

L’intérieur de l’ouvrage DTA construit à la place de l’abri caverne.

© VAUBOURG Cédric

L’intérieur de l’ouvrage DTA construit à la place de l’abri caverne.

© VAUBOURG Cédric

L’intérieur de l’ouvrage DTA construit à la place de l’abri caverne.

© VAUBOURG Cédric