La tourelle de 57 est le premier cuirassement de petit calibre. En effet, les études portaient sur des cuirassements allant du calibre de 138 au 155. La tourelle de 57 est une tourelle à éclipse croisée entre la tourelle Galopin et la tourelle allemande Grüsonwerk de 5,7. Elle est inventée en 1893 par le Lieutenant-colonel Bussière et les sociétés Chatillon et Commentry et Five-Lilles. Son rôle est de défendre les abords des ouvrages.

La tourelle est placée dans un puits en béton spécial. Son fonctionnement est très simple. Le corps de la tourelle effectue un mouvement vertical grâce à un balancier et un contrepoids pour faciliter la manœuvre.

Cette tourelle sera seulement produite en 4 exemplaires, car elle ne peut pas défendre les intervalles et elle demande des munitions spécifiques que l'on utilisent nulle par ailleurs. Avec l'arrivée
du canon de 75, ces problèmes allaient être résolus. En 1909, les tourelles installées à l'ouvrage de Bouvron et à l'ouvrage Est du Vieux Canton à Toul seront modifiées pour recevoir des canons de 75. Les deux autres tourelles installées au fort de Manonviller ne seront pas modifiées pour ne pas désarmer le fort.

Une des tourelle de 57 du fort de Manonviller avant sa destruction. Coll. Lionel PRACHT

La tourelle de 57 de l’ouvrage Est du Vieux Canton modifiée en tourelle de 75. Cliché de VAUBOURG Julie

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Inventaire des tourelles de 57

La tourelle Bussière pour canons de petits calibre de 57 à tir rapide

Plan de la tourelle de 57. Cour de fortif Coll Jean Philippe Guichard

La tourelle de 57 de l’ouvrage Est du Vieux Canton modifiée en tourelle de 75 étage inférieur. Cliché de VAUBOURG Cédric

L’étage intermédiaire de la tourelle de 57.

Cliché VAUBOURG Cédric

La tourelle de 57 de l’ouvrage Est du Vieux Canton.

Cliché VAUBOURG Julie

L’étage intermédiaire de la tourelle de 57.

Cliché VAUBOURG Cédric

Le ventilateur de la tourelle.

Cliché VAUBOURG Julie

Détail du mécanisme de rotation de la tourelle de 57 modifiée.

Cliché VAUBOURG Julie

La chambre de tir de la tourelle de 57 modifiée.

Cliché VAUBOURG Cédric

Le balancier de la tourelle de 57. Cliché VAUBOURG Cédric

Détail d’un portillon à l’étage intermédiaire.

Cliché VAUBOURG Julie

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Emplacement

Etat en 1914

Etat aujourd’hui

Fort de Manonviller

Non modifiée

Ferraillée

Fort de Manonviller

Non modifiée

Ferraillée

L’ouvrage de Bouvron

Modifiée en tourelle de 75

Ferraillée

Ouvrage Est du Vieux Canton

Modifiée en tourelle de 75

En cours de restauration, visitable sur demande