www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Les ouvrages de la Justice font partis du noyau central, ils sont construits sur la rive droite de la Moselle sur le plateau de la Justice à 380 mètres d'altitude. Cette position est aménagée de 1889 à 1890, elle se compose d’un dépôt intermédiaire, de 4 batteries d’artillerie et de 5 redoutes d’infanterie.

Les 5 redoutes d’infanterie sont construites de 1889 à 1890 pour protéger des assauts de l’infanterie le centre ville, le corps de place et les batteries d’artillerie M65, M66, M67 et M68. Elles sont appelées, n°1, n°2,n°3 ,n°4 et n° 5 de la Justice. Elles possédaient chacune un parapet d’infanterie en terre et deux abris avec dalles de toiture en bois avec niches à munitions en maçonnerie. Ces abris seront améliorés entre 1900 et 1910 par une toiture en béton armé résistant aux éclats d’obus. Les redoutes N°1,2 et 3 placées au Nord du plateau, avaient pour mission de battre la vallée de la Moselle, les pentes au sud du Saut le Cerf, le chemin de Rambervillers et la lisière du bois de la Voivre. Les redoutes N°3 et 4 placées à l’Est de la position battaient l’avant du plateau jusqu’au fort des Adelphes et la route venant de Rambervillers

Les 4 batteries d’artillerie M65, M66, M67 et M68 de type 1885 enterrées sont aménagées de 1889 à 1890. Elles possèdent chacune 4 plateformes de tir, une vingtaine de niches à munitions et deux abris pour servants maçonnés avec une dalle de toiture en bois. Ils seront améliorés entre 1900 et 1910 par une toiture en béton armé résistant aux éclats d’obus.

En 1914, la batterie N° 1 M65 défendait avec ses 4 canons de 95, la lisière du Bois de la Voivre, de la vallée de la Moselle à la batterie de la Voivre. Les 3 autres M66, M67 et M68, surveillaient avec 8 canons de 90 et 4 canons de 95, le ravin entre la batterie de la Voivre et la commune de Jeuxey, où passe la route venant de Rambervillers. Elles contrôlaient aussi, la totalité du bois de la Riolante et la vallée supérieure du Saint Oger, jusqu’aux hauteurs d’Aydoilles.

Le dernier ouvrage est le dépôt intermédiaire construit en 1890 à 1892 au sud est de la position, il permettait de stocker les munitions pour les différents éléments de défense Pendant la Grande guerre la position sera désarmée comme le reste de la place mais elle gardera 4 canons de 90 sur affût SP destinés à la défense anti-aérienne qui était placés sur des pivots en béton.

Aujourd'hui, la totalité des ouvrages ont disparus lors de l’extension de la ville dans les années 60.

· Accueil

· Le système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les éléments des forts

· L’armement des forts

· Les forts de France

La place de Verdun

Les hauts de Meuse

La Place de Toul

La place de Langres

La trouée de Charmes

La place d’Epinal 

L’ouvrage du Bois de la Vigne

L’abri de combat de Dogneville

Le fort de Dogneville

La batterie annexe ouest

Le dépôt de Dogneville

Le secteur de Dogneville

L’abri de combat Haye du Pin

L’ouvrage de Saint Adrien

L’abri de combats St Limon

Le dépôt de Sainte Limon

L’abri de combat Longchamp N

Le fort de Longchamp

Le retranchement ouest

Le retranchement est

La batterie cuirassée de 155R

La  batterie cuirassée de155C

L’ouvrage de Longchamp Sud

Le Secteur de Longchamp

Les terrains d’aviation

La batterie de la Voivre

Le magasin du Saut le Cerf

L’ouvrage de la Boucherante

L’abri de combat Bois des Sots

L’abri de combat de Deyvillers

L’ouvrage de Deyvillers

L’ouvrage du Saint-Oger

L’ouvrage des Adelphes

Le fort des Adelphes

Secteur Adelphes - Deyvillers

L’abri de combat Malgré-moi

Le dépôt des Carrières

Le fort de Razimont

L’ouvrage de Préfoisse - A

L’abri de combats de Préfoisse

L’ouvrage de Vorpaille - B

La redoute de Vorpaille

L’ouvrage de Ste Barbe - C

L’abri de combat de Ste-Barbe

L’ouvrage de Cumay - D

La redoute de Cumay

Le fort de La Mouche

Secteur  Razimont - la Mouche

Le magasin de la Vierge

Le fort d’Arches

Le dépôt du Bois d’Arches

Les redoutes du Bois d’Arches

Le réduit du Bois d’Arches

Le fort du Bambois

La redoute de Conefosse

Le dépôt de l’Etang de Bult

La redoute de Viragoutte

Le réduit des Friches

La batterie Est

La batterie ouest

La redoute de Naymont

Le fort du Roulon

La redoute Nord du Roulon

Secteur Bois d’Arches, Roulon

Le réduit A du Thiéha

La batterie B

La batterie C

La batterie D

Le tunnel du Thiéha

La redoute de la Grosse Poichotte

Les redoutes de Renaubier

La redoute du cavalier sud

Le fort de Girancourt

La redoute Nord de Girancourt

Les ouvrages de Chaumousey

Le dépôt de Chaumousey

L’ouvrage de Bouzey

La batterie de Sanchey

L’ouvrage de Sanchey

Secteur Thiéha - Sanchey

La station de la Cense Billot

Le magasin de la Cense Billot

Le magasin de Saint Antoine

Le magasin de Bois le Duc

Le magasin de Beau Désir

Le magasin d’Olima

Le magasin de Chantraine

Le magasin de la Louvroie

Le parc de la Louvroie

L’ouvrage Uxegney-sud

Le fort d’Uxegney

L’ouvrage Uxegney-Nord

Le fort de Bois l’Abbé

Le fort de la Grande Haye

L’abri de combat Haye  du Doyen

Le magasin de Golbey

L’ouvrage de la Seurie

Secteur Uxegney - Golbey

Les ouvrages de la Justice

Le dépôt de Beau-site

Les ouvrages de Laufremont

Les ouvrages de Chantraine

Le Noyau central

Les casernes

Les batteries d’artilleries

Divers

La Haute Moselle

La place de Belfort

La trouée de Belfort

· L’armée française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mises à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

Une pièce de 120L sur une batterie du plateau avant 1910. © Lionel PRACHT

Une pièce de 120L sur une batterie du plateau avant 1910. © Lionel PRACHT

Une pièce de 120L sur une batterie du plateau avant 1910. © Lionel PRACHT

Les ouvrages de la Justice et les batteries M65, M66, M67 et M68