www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Lyon est la deuxième ville fortifiée de France après Paris, elle reçue déjà en 1831 une série de 17 forts ou ouvrages qui protégeaient la ville.  Mais, les conclusions de la guerre de 1870, montraient qu’il fallait à nouveau éloigner le périmètre défensif de cette place.

Le comité de défense y fera construire entre 1874 et 1914, 14 forts, une dizaine d’ouvrages ou de batteries et près de 70 batteries d’artillerie  installées dans les intervalles des forts. La place possède à la mobilisation un périmètre de 70 km de long et de 10 km de rayon. Son noyau central est protégé par les ouvrages construits en 1831, mais aussi par une enceinte bastionnée de 12 km de long partant du Rhône au canal de Jonage . La défense de ce noyau est renforcé par le fort de Bron et ses deux batteries annexes (Parilly et Lessignas).

En 1914, la place est classée en 2ème urgence, elle est défendue par près de 33000 hommes en temps normal et plus de 70 000 hommes à la mobilisation. Son armement se compose de 974 pièces d’artillerie placées dans les forts et dans les intervalles en 1913

La place possédait aussi une manutention, plusieurs casernes pour héberger les soldats, et un hôpital de guerre. Il n’y avait pas de terrain d’aviation ni de parc à dirigeables mais 4 ballons étaient entreposés au fort de Lamothe.

Les munitions alimentant les forts et les batteries étaient aussi stockées dans plusieurs magasins extérieurs.   

La place forte de Lyon