· Accueil

· Le système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les éléments des forts

· L’armement des forts

· Les forts de France

La place de Maubeuge

Secteur Maubeuge - Verdun

La place de Reims

La place de Laon

La place de la Fère

La place de Verdun

Les hauts de Meuse

La Place de Toul

L’enceinte de Toul

L’usine et entrepôt frigorifique

Le magasin du Saint  Michel

Le fort Saint Michel

La redoute de la Justice

Les magasins de la Justice

Le magasin de la Madeleine

La Côte Barine

L’abri de combat N°7

L’ouvrage de la Cloche

L’abri de combat N°6

L’abri de combat de Noel

L’ouvrage du Bouvron

L’abri de combat de la Cutine

L’abri de combat N°5

L’ouvrage de Francheville

L’abri de combat N°4

L’ouvrage de Ropage

L’abri de combat N°3

L’ouvrage ouest du Vieux Canton

L’abri de combat de la Nibarde

L’ouvrage du Champ des Bœufs

Le fort du Vieux Canton

L’ouvrage est du Vieux Canton

L’abri de combat N°2

L’ouvrage du Mauvais Lieu

L’ouvrage du Bas du Chêne

L’ouvrage du Mordant

L’abri de combat N°1

L’ouvrage de Villey Saint Etienne

Secteur Nord-est de Toul

L’ouvrage de Fontenoy

Le fort de Gondreville

L’ouvrage du Haut des Champs

Le dépôt du Charmois

L’ouvrage du Charmois

Le magasin de Dommartin

La redoute de Dommartin

L’ouvrage de Fays

Le magasin de Chaudeney

La redoute de Chaudeney

Le magasin de Bois sous Roche

Le fort de Villey le Sec

Le réduit

La batterie Nord

Le redan Est

La batterie sud

La batterie cuirassée de 155C

Le fort du Chanot

L’ouvrage du Chanot

L’ouvrage de Bicqueley

Le magasin du Tillot

Le fort du Tillot

L’ouvrage de Gye

Le secteur Sud-est de Toul

Le fort de Blénod

L’abri de combat de Sarvigne

L’abri de combat de Charmes la côte

Les ouvrages avancés de Charmes la Côte

L’ouvrage de Charmes la Côte

Le magasin de Charmes la Côte

L’abri de combat des Arvaux

L’abri de combat N°4

L’abri de combat N°5

Le fort de Domgermain

Le secteur sud ouest de Toul

Le magasin de Domgermain

Le fort d’Écrouves

L’abri de combat N°1

Le magasin d’Ecrouves

L’abri de combat du Val des Nonnes

L’ouvrage du Val des Nonnes

L’ouvrage du Bois Bulletin

L’abri de combat de Vatéchamp

L’ouvrage de Fayemont

Le fort de Bruley

Le secteur Nord ouest de la place

Le fort de Lucey

La batterie cuirassée de 155R

La batterie cuirassée de 155C

Le magasin de Lucey

La position avancée Lucey Trondes

Le fort de Trondes

Les casernes

Le parc à dirigeables

Divers

La place de Langres

La trouée de Charmes

La place d’Epinal

La Haute Moselle

La place de Belfort

La trouée de Belfort

· L’armée française

· Les forts visitables

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mise à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

Aujourd'hui, la redoute appartient toujours à l’armée, son accès est interdit

La redoute de la justice est l’ouvrage le plus proche de la ville. Elle se situe entre les casernes Fabvier et l’hôpital militaire à 245 mètres d’altitude en rive droite de la Moselle. La proximité de la ville fera que cette petite redoute ne sera jamais terminée, les caponnières ne seront jamais construites et l’ouvrage sera très vite désarmé après la construction des forts de Domgermain et de Blénod

L’armement de la redoute à la veille de la Grande guerre

 

Pièces de rempart du fort

La redoute est complètement désarmée

 

Cuirassements et casemates

Aucun

 

Défense des fossés

Aucune

 

Total 0 pièces d’artillerie

 

Les différents éléments extérieurs à proximité de la redoute en 1914

 

Batteries d’artillerie

Aucune en dehors de la batterie annexe

 

Ouvrages d’infanterie

Aucune

 

Abris de combat et abris cavernes

Aucun

 

Dépôts intermédiaires

Aucun

 

Magasins de secteur

Aucun

 

Magasin central

Magasins centraux de la Justice construits de 1879 à 1882

Projet de modernisation

 

· Aucun projet de modernisation

 

 

Modernisations

 

· 1885-1914 Transformation de la redoute en caserne

 

Après 1883, les parties non terminées de la redoute et les traverses abris seront démontées car jugées très dangereuses, mais l’ouvrage restera entretenu jusqu'à la fin de la première guerre mondiale. En 1914, seul le casernement de la redoute est utilisé.

Equipement de la redoute en 1914

Etat de la redoute pendant la première guerre mondiale

 

· 1914 ??? Installation d’un groupe électrogène pour aménager une usine électrique pour l’éclairage des locaux dans la redoute.

· Fin 1915, désarmement progressif de la redoute pour envoyer les pièces d’artillerie et les munitions pouvant aller sur le front.

· En janvier 1916, il reste assez de poudre noire dans les magasins pour prévoir une éventuelle destruction de l’ouvrage en cas d’approche de l’ennemi.

Vestige d’une huisserie dans les casernements.

Cliché VAUBOURG Julie

L’arrière des casemates du casernement. Cliché VAUBOURG Julie

La galerie principale de la redoute

Cliché VAUBOURG Cédric

L’emplacement d’un foyer pour un four ou pour une forge. 

Cliché VAUBOURG Julie

L’entrée de la redoute. Cliché VAAUBOURG Julie

La pièce dans le casernement qui possède un foyer pour un four ou pour une forge.

 Cliché VAUBOURG Cédric

Armement de la redoute et cuirassements installés entre 1879 et 1910

La redoute de la Justice ou redoute Dujard

Vue sur le casernement depuis le chemin d’accès.

Cliché VAUBOURG Julie

Détail de l’entrée de la redoute

Cliché VAUBOURG Cédric

Une chambrée du casernement .

Cliché VAUBOURG Cédric

Une caponnière transformée en chambrée.

Cliché VAUBOURG Cédric

Une caponnière transformée en chambrée.

Cliché VAUBOURG Cédric

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Détail du socle du moteur. Cliché VAUBOURG Julie

L’arrière des chambrées

Cliché VAUBOURG Julie

L’autre caponnière de gorge transformée en chambrée.

Cliché VAUBOURG Cédric

Une chambrée transformée en usine électrique.

Cliché VAUBOURG Cédric

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

La galerie principale. Cliché VAUBOURG Julie

Dates de construction

Coût des travaux en 1879

 

Effectif prévu 158 hommes

· 20 Décembre 1874 - 31 Décembre 1875

· 315 000 Fr or

 

· 4 officiers

· 10 sous-officiers

· 144 soldats

· aucune infirmerie

Armement de la redoute fin 1915

· Aucune pièce de rempart

Armement de la redoute fin 1917

· Aucune pièce de rempart

Capacité du casernement à l’épreuve

Capacité des casernement en maçonnerie

Capacité du magasin à poudre

Capacité du magasin aux cartouches

· Aucun

· Aucun

· 1 abri en bois hors service en 1881

· 1 abri en bois en mauvais état

Cuisine

Boulangerie

Puits et citernes

Pont de l’entrée principale

· Aucune

· Aucune boulangerie

· 1 puits alimentant une citerne de 450 m3

· 1 pont levis qui n’existe plus en 1914

Communication liaison optique

Communication télégraphe électrique

Eclairage en 1914

· Aucune

· Aucune

· Lampes à pétrole pour l’intérieur de la redoute

 

1879

1883 à 1910

Pièces de rempart

du fort

3 canons de 138

7 canons de 7

2 mortiers de 15

La redoute est complètement désarmée, car elle est trop éloignée des lignes de défense.

Cuirassements et casemates

 

Défense des fossés

 2 obusiers de 16 c

 

Batterie annexe de la Justice

 Non construite

4 canons de 95

Nb de pièces

14

4