www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

L’ouvrage de la Côte d’Essert est construit à l’ouest de la place à 460 mètres d’altitude. Il surveille la plaine de Chalonvillars, la route venant de Lure et les intervalles entre les forts du Salbert et du Mont Vaudois. Il surveille aussi les abords de ces ouvrages qui échappent au vues de ces deux forts à cause de la raideur des pentes des collines ou ils sont placés. En cas de chute du fort du Mont-Vaudois, il appuie les positions avancées en croisant ses feux avec l’ouvrage du Bas du Mont.

C’est l’un des premiers ouvrages modernes entièrement creusé sous le roc, ce qui lui permet de résister aux nouveaux obus. Son casernement ressemble beaucoup aux chambrées des abris caverne de la place.

Aujourd'hui,  ce petit ouvrage reste très intéressant, il est confié à une association qui le fait visiter sur demande.

1914

Zone de Texte: Pièces de rempart
de l’ouvrage
Zone de Texte: Cuirassements et casemates
Zone de Texte: Flanquement des fossés
Zone de Texte: 13

Programme 1900

Coût des travaux 311 000 Fr or

 

Projet complémentaire de 1906

Projet de 1914

Projets de modernisations

Modernisations

Armement du fort et cuirassements installés entre 1908 et 1914

Zone de Texte: Nb de pièces

1903

Zone de Texte: 13

1908

Zone de Texte: 13

1906

Zone de Texte: 13

· 1908 - 1914 Connexion au réseau électrique et installation de l’éclairage et d’une ventilation électrique pour les casernements.

· L’ouvrage n’aura pas le temps ni les crédits pour être modernisé avant la déclaration de guerre

· Installation d’1 observatoire cuirassé, 1 tourelle de 75 R 05 et de 2 guérites blindées

 

 

· Aucun projet après celui de 1900

· Construction d’une boulangerie à l’épreuve

· 1890 - 1892

 

· Environ 250 hommes

 

· Pas de magasin à poudre

· 1 magasin aux cartouches

· Pas de boulangerie le pain provient de la place

· 1 puits de 3m3/jour

· Un pont levis à bascule en dessous

 

· Aucune

· Avec les autres ouvrages de la places

Dates de construction

 

Effectif

 

Capacité des deux magasins à poudre

Capacité du magasin aux cartouches

Boulangerie

Puits et citernes

Pont de l’entrée principale

 

Communication liaison optique avec

Communication télégraphe électrique

Le plan de l’ouvrage en 1914

1912

Zone de Texte: 13

Capacité du casernement à l’épreuve en 1914

279 places couchées

Capacité du casernement de paix en 1914

L’ouvrage ne possède pas de casernement de paix