La tourelle de mitrailleuses est une tourelle à éclipse qui est destinée à repousser les assauts d’infanterie ennemie après le bombardement d’un fort. Elle a été étudiée par le Commandant Bussière et part les firmes Five-Lilles et Châtillon et Commentry, avant d’être adoptée par l’armée en 1899.

Cette tourelle possède un blindage qui lui permet de résister à des obus de 155 mm lorsqu’elle est éclipsée grâce à une calotte en acier de 12 cm d’épaisseur qui sera remplacée après 1907 part du fer laminé. Mais lorsqu’elle est sortie, elle ne peut résister qu’a des tirs de balles ou d’obus shrapnel car sa muraille en acier chromé ne mesure que 1,5 cm d’épaisseur puis 2 cm après 1902. Cette muraille possède plusieurs fentes d’observation ce qui permet de diriger les tirs sans observatoire cuirassé. La coupole mesure 1m31 de diamètre, elle émerge en batterie de 83 cm.

La tourelle pèse 25 tonnes, son mécanisme relativement simple permet sa mise en batterie en 4 secondes, grâce à une manivelle placée à l’étage supérieur manœuvrée par un seul homme. Celui-ci déplaçant un contrepoids de 3,2 tonnes qui équilibre l’ensemble par l’intermédiaire de poulies de renvoie et d’une crémaillère.

La première tourelle type GF3 sera essayée sur le polygone de l’usine St Jaques à Montluçon en août 1895 avant d’être installée au fort de Manonviller fin 1895 début 1896. Elle était armée d’une mitrailleuse Gattling à 7 canons à 7 culasses de 8 mm capable de tirer 500 coup à la minute.

Mais, l’adoption en 1899 de la mitrailleuses Hotchkiss de 8 mm modèle 1900 bouleverse les plans des prochaines tourelles qui seront équipées de 2 mitrailleuses qui tirent simultanément. Ce qui permet de tirer avec une arme pendant que l’autre refroidit. La cadence de tir de la tourelle passe à 700 coups à la minute à une distance maximum de 1700 mètres, avec un angle de tir vertical de +8 à -9°. Les mitrailleuses étant plus grandes sont placées sur un berceau coulissant que l’on pousse pour faire dépasser les tubes avant de tirer, ce qui permet de gagner de la place dans la chambre de tir

Une sécurité sera installée après 1902 et améliorée en 1914 pour empêcher l’éclipse lorsque les mitrailleuses sont sorties.

Les munitions des mitrailleuses sont placées dans des niches aménagées dans le béton du puits de la tourelle, elles permettent de stocker jusqu'à 57600 cartouches.

A partir de mars 1904, on installe sur les tourelles un système de limiteur de champs de tir qui limite les accidents sur les troupes alliées.

En mars 1905, les tourelles commencent à recevoir un dispositif de pointage automatique représentant la topographie du terrain ce qui permet le tir de nuit ou par temps couvert.

Lors d’un exercice à Toul en septembre 1909, on décèle les premiers cas d’intoxication aux gaz des tirs car les tourelles n’avaient pas de système de ventilation. Il faudra attendre 1912 pour qu’un modèle de ventilateur sois essayé à l’ouvrage de Meroux puis au fort du Bois d’Oye. Ce ventilateur fabriqué par la société Batignolles peut être actionné par une manivelle ou par un moteur électrique de 200 watts. Il sera installé dans tous les forts possédant des tourelles de mitrailleuses d’avril 1914 à janvier 1915.

Ces tourelles d’un coût total de 72 500 Fr sont commandées en 101 exemplaires. 89 seront fabriquées et 87 seront installées avant la guerre. 

Les tourelles de mitrailleuses type GF3 pour 1 mitrailleuse Gattling et GF4 pour 2 mitrailleuses Hotchkiss

Tourelles de mitrailleuses (87 cuirassements installés en 1914)

Tourelles de mitrailleuses fabriquées à la déclaration de guerre (2 cuirassements non installés en 1914)

D’autres tourelles seront projetées en 1914  pour être installées dans d’autres forts en France, mais elles ne seront pas fabriquées.

La tourelle de mitrailleuses de l’ouvrage de Froideterre. VAUBOURG Julie

La tourelle du fort de Villey le Sec. Cliché VAUBOURG Julie

La plaque d’un ventilateur du Rozelier.

Cliché Jean Philipe GUICHARD

Une chambre de tir. Cliché Jean Philipe GUICHARD

Panorama d’une tourelle du Rozelier.

Cliché Jean Philipe GUICHARD

Détail d’une tourelle du Rozelier.

Cliché Jean Philipe GUICHARD

Le ventilateur d’une tourelle de la batterie de Vulmix. Cliché VAUBOURG Julie

La tourelle de mitrailleuses du fort des Sartelles.

Cliché VAUBOURG Julie

Le panorama d’une des tourelles du fort de Dugny.

Cliché VAUBOURG Cédric

Le panorama d’une des tourelles du fort de Landrecourt.

Cliché VAUBOURG Cédric

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Une des tourelles de mitrailleuses au fort de Frouard. Coll. VAUBOURG Cédric

La tourelle de mitrailleuses au fort de Regret.

Coll. Lionel PRACHT

La tourelle de mitrailleuses à l’ouvrage du Mordant.

Coll. Lionel PRACHT

Une tourelle de mitrailleuses au fort de Bois-Bourrus

après les combats de 1940. Coll. Lionel PRACHT

Une tourelle de mitrailleuses au fort de Blénod.

Coll. BERGER Régis

Cour de fortif de la chambre de tir d’une tourelle de mitrailleuses GF3 armée d’une mitrailleuse Gattling. Le reste de la tourelle reste identique à la tourelle GF4 armée de 2 mitrailleuses Hotchkiss

tourelle

Places

fortes

Forts ou

ouvrages

Nb

Constructeurs

Marché

du

Prête à

tirer

Etat

aujourd’hui

1

Lunéville

Fort de Manonviller

1

Chatillon-Commentry

15/12/1893

1896

Dynamitée par les allemands en septembre 1914

2 et 3

Bizerte*

Fort de Djebel Kebir

2

Chatillon-Commentry

21/06/1899

12/1901

Ferraillées

4 et 5

Verdun

Fort d’Haudainville

2

Chatillon-Commentry

21/06/1899

02/1902

En place panorama de tir sous les voussoirs

6,7,8 et 9

Epinal

Fort d’Arches

4

Chatillon-Commentry

21/06/1899

02/1902

Ferraillées par les Allemands en 1943

10 et 11

Verdun

Fort de Douaumont

2

Chatillon-Commentry

21/06/1899

1903

Détruites lors des combats de 1916, remplacées par les tourelles N°88 et 89

12 et 13

Verdun

Fort de Dugny

2

Schneider et CO

20/04/1901

28/07/1904

En place panorama de tir sous les voussoirs

14,15 et 16

Verdun

Fort de Rozelier

3

Schneider et CO

20/04/1901

28/07/1904

En place panorama de tir sous les voussoirs des deux tourelles

17

Verdun

Ouvrage de Thiaumont

1

Schneider et CO

20/04/1901

30/09/1904

Détruite par les bombardements de 1916

18 et 19

Verdun

Ouvrage de Froideterre

2

Schneider et CO

20/04/1901

30/09/1904

En place, une des deux tourelles

seront réparées après guerre

20

Verdun

Ouvrage de Charny

1

Schneider et CO

20/04/1901

30/09/1904

Détruite à la charge creuse par les américains en 1944, reste quelques vestiges

21

Verdun

Ouvrage de Déramé

1

Schneider et CO

20/04/1901

30/09/1906

En place

22 et 23

Verdun

Fort de Sartelles

2

Schneider et CO

10/06/1902

23/07/1905

En place

24

Toul

Fort de Bruley

1

Schneider et CO

10/06/1902

30/07/1906

Ferraillée par les Allemands en 1943

25

Toul

Bat Nord de Villey le sec

1

Schneider et CO

10/06/1902

06/1906

En place en bon état

26 et 27

Verdun

Fort de Landrecourt

2

Schneider et CO

10/06/1902

30/07/1906

En place panorama de tir sous les voussoirs

26, 27 et 30

Verdun

Fort de Bois Bourrus

3

Schneider et CO

25/03/1903

30/07/1906

Ferraillée par les Allemands en 1943

31

Toul

Fort de Gondreville

1

Schneider et CO

25/03/1903

13/02/1908

En place

32

Toul

Fort de Trondes

1

Schneider et CO

25/03/1903

13/02/1908

Ferraillée par les Allemands en 1943

33

Verdun

Ouvrage de la Falouse

1

Schneider et CO

25/03/1903

11/01/1909

En place panorama de tir sous les voussoirs

34

Toul

Fort de Domgermain

1

Schneider et CO

15/09/1905

31/08/1907

En place, manque les contrepoids et la coupole

35

Toul

Ouvrage du Mordant

1

Schneider et CO

15/09/1905

25/02/ 1908

En place 

36

Toul

Fort du Vieux Canton

1

Schneider et CO

15/09/1905

25/02/1908

Ferraillée par les Allemands en 1943

37

Toul

Ouvrage de Francheville

1

Schneider et CO

15/09/1905

25/02/1908

Ferraillée par les Allemands en 1943

38 et 39

Toul

Fort du Chanot

2

Schneider et CO

15/09/1905

26 /02/1908

En place, manque les contrepoids

40

Toul

Fort d’Ecrouves

1

Schneider et CO

15/09/1905

26 /02/1908

Ferraillée par les Allemands en 1943

41 et 42

Verdun

Fort de Choisel

2

Schneider et CO

15/09/1905

12/01/1909

En place, mais elles ont reçus des essais de charges

creuses en 1944

43 et 44

Verdun

Fort de Moulainville

2

Schneider et CO

15/09/1905

12/01/1909

En place panorama de tir sous les voussoirs

45 et 46

Verdun

Fort de Regret

2

Fives-Lilles

25/01/1906

13/01/1909

En place, manque les contrepoids

47, 48 et 49

Nancy

Fort de Frouard

3

Fives-Lilles

25/01/1906

6/02/1909

En place 

50 et 51

Dunkerque

Ouvrage de Petite Synthe

2

Batignolles

25/01/1906

16/12/1908

Ferraillées

52

Commercy

Fort de Liouville

1

Batignolles

30/10/1906

31/10/1909

Démontée et réinstallée à la citadelle de Verdun en 1916

53 et 54

Belfort

Ouvrage de Fougerais

2

Batignolles

30/10/1906

22/01/1909

Ferraillées par les Allemands en 1943

55, 56 et 57

Belfort

Fort de Roppe

3

Fives-Lilles

27/08/1907

4/08/1909

Ferraillées par les Allemands en 1943

58 et 59

Belfort

Fort de Bessoncourt

2

Fives-Lilles

27/08/1907

22/07/1909

Ferraillées par les Allemands en 1943

60

Epinal

Fort des Adelphes

1

Fives-Lilles

27/08/1907

20/04/1910

Ferraillée par les Allemands en 1943

61

Belfort

Ouvrage du Haut-Bois

1

Batignolles

25/04/1910

26/04/1910

Ferraillée par les Allemands en 1943

62 et 63

Epinal

Ouvrage de Deyvillers

2

Batignolles

20/03/1908

20/04/1910

Ferraillées par les Allemands en 1943

64

Epinal

Fort de Dogneville

1

Batignolles

20/03/1908

20/04/1910

Ferraillées par les Allemands en 1943

65

Toul

Fort du Vieux Canton

1

Batignolles

20/03/1908

21/05/1910

Ferraillée par les Allemands en 1943

66 et 67

Toul

Fort de Blénod

2

Batignolles

20/03/1908

22/02/1911

Ferraillées par les Allemands en 1943

68 et 69

Epinal

Fort de Longchamp

2

Batignolles

25/03/1908

1911 et 1912

Ferraillées par les Allemands en 1943

70

Epinal

Fort de Dogneville

1

Batignolles

18/05/1908

13/01/1913

Ferraillée par les Allemands en 1943

71 et 72

Belfort

Fort du Vézélois

2

Batignolles

18/05/1908

18/04/1912

Ferraillées par les Allemands en 1943

73

Belfort

Ouvrage de Chevremont

1

Batignolles

18/05/1908

18/06/1912

Ferraillée par les Allemands en 1943

74

Toul

Fort du Tillot

1

Batignolles

18/05/1908

8/03/1912

Ferraillée par le propriétaire dans les années 80

75 et 76

Belfort

Ouvrage de Meroux

2

Batignolles

18/05/1908

18/07/1912

Ferraillées par les Allemands en 1943

77, 78 et 79

Belfort

Fort du Bois d’Oye

3

Batignolles

28/05/1909

06/02/1913

Ferraillées par les Allemands en 1943

80

Verdun

Fort de Vacherauville

1

Batignolles

28/05/1909

20/11/1912

Ferraillée par les Allemands en 1943

81 et 82

Epinal

Fort d’Uxegney

2

Batignolles

28/05/1909

13/01/1913

En place, en bon état

83

Maubeuge

Fort du Hautmont

2

Fives-Lilles

18/05/1910

16/12/1913

Dynamitée par les allemands en septembre 1914

84 et 85

Maubeuge

Fort du Bourdiau

1

Fives-Lilles

18/05/1910

1914

Dynamitées par les allemands en septembre 1914

86 et 87

Bourg-St- Maurice

Batterie de Vulmix

2

Fives-Lilles

04/11/1911

1914

En place

Places

fortes

Forts ou ouvrages

prévu en 1914

Fabriquant

Marché

du

Installée entre les

deux guerres

Etat

aujourd’hui

88

Verdun

Fort de Vacherauville

Fives-Lilles

04/11/1911

Fort de Douaumont

En place

89

Montbéliard

Fort Lachaux

Fives-Lilles

04/11/1911

Fort de Douaumont

En place