Les dépôts intermédiaires sont les magasins extérieurs les plus nombreux d’une place forte et les plus près des premières lignes de défense. Ils servent de relais entre les magasins de secteur et les batteries d’artillerie pour stocker la moitié des munitions des magasins des batteries d’artillerie, car ceux-ci sont trop exposés aux bombardements.

En théorie, chaque dépôt peut contenir de 100 à 200 coups par pièce, il s'agit des réserves en munitions confectionnées auxquelles on devait faire appel dans le cas où le ravitaillement normal par voie de 60 ou chemin stratégique ne pouvait être assuré.

Ces dépôts sont souvent creusés sous le roc à flanc de colline, mais si la nature du sol ou la configuration du terrain n’est pas favorable, ces magasins sont bétonnés par une dalle de béton armé de 1m70 d’épaisseur recouverte d’une couche de terre.

 

Chaque dépôt intermédiaire possède en fonction de son importance les locaux suivants :

 

Magasins aux projectiles chargés ordinaires

Magasins aux projectiles à mélinite

Ateliers de chargement

Ateliers d'amorçage

Dépôts de fusées

Niches aux détonateurs

Plan du dépôt intermédiaire de Dogneville à Epinal

La chambre aux projectiles du dépôt de l’étang de Bult place d’Epinal.

Cliché VAUBOURG Julie

Une des deux entrées du dépôt de l’étang de Bult place d'Épinal.

Cliché VAUBOURG Julie

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

· Accueil

· Le Système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les différents types de fortifications

· Les forts de 1870 à 1885

· La crise de l’obus Torpille

· Les forts de 1885 à 1914

· Les différents éléments qui composent un fort

· Les différents éléments extérieur aux forts

· L’entrée des ouvrages

· L’entrée de guerre

· Les fossés

· Les réseaux de fils de fer

· Les caponnières

· Les coffres de contrescarpe

· Les casernements

· Les escaliers

· Les casernements bétonnés

· Les renforcements des forts

· Les chambrées

· La cuisine

· La boulangerie

· Puits et citernes

· Les latrines et les lavoirs

· L’éclairage des forts

· L’usine électrique

· Les postes optiques

· Le chauffage et la ventilation

· Les magasins à poudre

· Les magasins aux cartouches

· Les magasins sous roc

· Les traverses abris

· Les abris de rempart

· Les parapets d’infanterie

· Les masques d’infanterie blindés

· Les cuirassements et casemates

· Les batteries d’artillerie

· Les batteries côtières

· Les batteries cuirassées

· Les ouvrages d’infanterie

· Les abris cavernes

· Les abris de combat

· Les magasins centraux

· Les magasins de secteur

· Les magasins intermédiaires

· La voie de 60

· Les forts de 1914 à 1918

· Les travaux de 17

· Les galeries de 17

· Les Cloches Pamart

· L’artillerie de 1874 à 1914

· Les mitrailleuses

· Les pièces d’artillerie terrestre

· Les pièces d’artillerie côtière

· Cuirassements et Casemates

· Les casemates d’artillerie cuirassées

· Les tourelles tournantes

· Les tourelles à éclipses

· Les casemates d’artillerie

· Les observatoires

· La cloche Pamart

· Les forts de France

· L’armée Française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mises à jour

· Statistiques

· Attention

Les dépôts intermédiaires

Un atelier de chargement du dépôt de l’étang de Bult place d'Épinal.

Cliché VAUBOURG Julie

Une chambre de stockage du dépôt bétonné de Villey Saint-Etienne place de Toul. Cliché VAUBOURG Julie