Les abris modèle 1898 sont édifiés en béton, ils possèdent des parois verticales protégées par 4 mètres de rocaille, le tout est recouvert par une dalle de béton armé de 1m60 d’épaisseur et par une couche de terre juste suffisante pour que l’herbe y repousse. Les chambrées et la cuisine sont placées derrière un couloir formé par un mur de masque en pierre de taille, tandis que les latrines se trouvent à l’extérieur. La communication avec la place s’effectue par téléphone. Certains de ces abris sont munis d’une guérite blindée pour observer les lignes ennemies.

Par la suite, quelques abris de la place forte d’Epinal seront équipés de caponnières pour défendre leurs abords.

 

Il existe 2 types d’abris de combat en 1898 :

· Les abris pour 1 compagnie qui sont équipés de 4 chambrées de 50 hommes et de 3 latrines.

· Les abris pour ½ compagnie qui sont équipés de 2 chambrées de 50 hommes et de 2 latrines.

Les abris de combat sont placés à proximité immédiate des tranchées dans les intervalles des forts, ils peuvent être réunis par un boyau aux ouvrages d’infanterie. Leur rôle est analogue à celui des abris de rempart des forts en maintenant l’infanterie près de la crête de feu.

Ces abris d’un coût estimé à environ 55000 Fr or possèdent 2 ou 4 chambrées munies de bancs ou de lits, une citerne, un fourneau à réchauffer les aliments et des latrines. L’éclairage est assuré par des lampes à pétrole. Pour les masquer aux vues de l’ennemi, ces abris sont placés en contre-pente ou dans un creux.

En 1914, deux types d’abris sont construits, ils sont appelés abri de combat modèle 1898 et abri de combat modèle 1913.

 

En 1914, seul 5 abris modèle 1913 sont construits, car la déclaration de guerre vient stopper les projets et les travaux en cours.

Il n’y a pas de grande différence avec l’ancien modèle, leur type de construction et leur implantation sur le terrain reste la même, sauf qu’ils sont entièrement bâtis en béton armé. Ils possèdent des caponnières et les latrines se situent à l’intérieur de l’ouvrage. La communication avec la place et l’éclairage ne changent pas.

 

 

L’implantation en France des abris de combat

 

En tout, 89 abris de combat seront construits en France

· 34 à Verdun

· 18 à Toul

· 20 à Epinal

· 14 à Belfort

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Les abris de combat modèle 1898

Les Abris de combat modèle 1913

· Accueil

· Le Système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les différents types de fortifications

· Les forts de 1870 à 1885

· La crise de l’obus Torpille

· Les forts de 1885 à 1914

· Les différents éléments qui composent un fort

· Les différents éléments extérieur aux forts

· L’entrée des ouvrages

· L’entrée de guerre

· Les fossés

· Les réseaux de fils de fer

· Les caponnières

· Les coffres de contrescarpe

· Les casernements

· Les escaliers

· Les casernements bétonnés

· Les renforcements des forts

· Les chambrées

· La cuisine

· La boulangerie

· Puits et citernes

· Les latrines et les lavoirs

· L’éclairage des forts

· L’usine électrique

· Les postes optiques

· Le chauffage et la ventilation

· Les magasins à poudre

· Les magasins aux cartouches

· Les magasins sous roc

· Les traverses abris

· Les abris de rempart

· Les parapets d’infanterie

· Les masques d’infanterie blindés

· Les cuirassements et casemates

· Les batteries d’artillerie

· Les batteries côtières

· Les batteries cuirassées

· Les ouvrages d’infanterie

· Les abris cavernes

· Les abris de combat

· Les magasins centraux

· Les magasins de secteur

· Les magasins intermédiaires

· La voie de 60

· Les forts de 1914 à 1918

· Les travaux de 17

· Les galeries de 17

· Les Cloches Pamart

· L’artillerie de 1874 à 1914

· Les mitrailleuses

· Les pièces d’artillerie terrestre

· Les pièces d’artillerie côtière

· Cuirassements et Casemates

· Les casemates d’artillerie cuirassées

· Les tourelles tournantes

· Les tourelles à éclipses

· Les casemates d’artillerie

· Les observatoires

· La cloche Pamart

· Les forts de France

· L’armée Française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mises à jour

· Statistiques

· Attention

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Les abris de combat modèles 1898 et 1913

L’abri de combat modèle 1898 N°2 de Charmes-la-Côte à Toul

Cliché VAUBOU RG Cédric

L’abri de combat modèle 1898 N°2 de Charmes-la-Côte à Toul

Cliché VAUBOU RG Julie

L’abri de combat modèle 1913 de Pierremont à Belfort

Cliché VAUBOU RG Cédric

L’abri de combat modèle 1913 de Pierremont à Belfort

Cliché VAUBOU RG Cédric