· Accueil

· Le système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les éléments des forts

· L’armement des forts

· Les forts de France

La place de Maubeuge

Secteur Maubeuge - Verdun

La place de Reims

La place de Laon

La place de la Fère

La place de Verdun

Les hauts de Meuse

La Place de Toul

L’enceinte de Toul

L’usine et entrepôt frigorifique

Le magasin du Saint Michel

Le fort du Saint Michel

La redoute de la Justice

Les magasins de la Justice

Le magasin de la Madeleine

La Côte Barine

L’abri de combat N°7

L’ouvrage de la Cloche

L’abri de combat N°6

L’abri de combat de Noel

L’ouvrage du Bouvron

L’abri de combat de la Cutine

L’abri de combat N°5

L’ouvrage de Francheville

L’abri de combat N°4

L’ouvrage de Ropage

L’abri de combat N°3

L’ouvrage ouest du Vieux Canton

L’abri de la Nibarde

L’ouvrage du Champ des Bœufs

Le fort du Vieux Canton

L’ouvrage est du Vieux Canton

L’abri de combat N°2

L’ouvrage du Mauvais Lieu

L’ouvrage du Bas du Chêne

L’ouvrage du Mordant

L’abri de combat N°1

L’ouvrage de Villey Saint Etienne

Le secteur Nord-est de Toul

L’ouvrage de Fontenoy

Le fort de Gondreville

L’ouvrage du Haut des Champs

Le dépôt du Charmois

L’ouvrage du Charmois

Le magasin de  Dommartin

La redoute de Dommartin

L’ouvrage de Fays

Le magasin de Chaudeney

La redoute de Chaudeney

Le magasin de Bois sous Roche

Le fort de Villey le Sec

Le réduit

La batterie Nord

Le redan Est

La batterie Sud

La batterie cuirassée de 155C

Le fort du Chanot

L’ouvrage du Chanot

L’ouvrage de Bicqueley

Le magasin du Tillot

Le fort du Tillot

L’ouvrage de Gye

Le secteur Sud -Est de Toul

Le fort de Blénod

L’abri de combat de Sarvigne

L’abri de combat de Charmes

Les ouvrages avancés de Charmes-la-Côte

L’ouvrage de Charmes-la-Côte

Le magasin  de Charmes

L’abri de combat des Arvaux

L’abri de combat N°4

L’abri de combat N°5

Le fort de Domgermain

Le magasin de Domgermain

Le secteur Sud-ouest de Toul

Le fort d’Écrouves

L’abri de combat N°1

Le magasin d’Ecrouves

L’abri de combat du Val des Nonnes

L’ouvrage du Val des Nonnes

L’ouvrage du Bois Bulletin

L’abri de combat de Vatéchamp

L’ouvrage de Fayemont

Le fort de Bruley

Le secteur Nord ouest de Toul

Le fort de Lucey

La batterie cuirassée de 155R

La batterie cuirassée de 155C

Le magasin de Lucey

Le fort de Trondes

La position avancée Lucey Trondes

Les casernes

Le parc à dirigeables

Divers

La place de Langres

La trouée de Charmes

La place d’Epinal

La Haute Moselle

La place de Belfort

La trouée de Belfort

· L’armée française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mise à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

L’usine frigorifique de Dommartin

 

La place forte de Toul possède comme une grande partie des places fortes un abattoir militaire et une usine frigorifique qui se situaient avenue de Dommartin à Toul près du parc à dirigeables. L’usine frigorifique de la place peut stocker après la mobilisation 250 tonnes de viande pour 62 500 rationnaires pendant 10 jours. Cette viande sera entreposée dans l’usine frigorifique entre le premier et le 53ème jour de mobilisation avant d’être congelée à cœur au plus tard pour les derniers arrivages le 57ème jour de mobilisation.

Ce stock de 250 tonnes de viande congelée ne peut être utilisé que sur ordre du Gouverneur de la place par exemple en cas d’isolement de cette dernière ou en cas de problème d’approvisionnement. Toutefois, si cette usine qui n’est pas à l’épreuve des bombardements est menacée d’être détruite par l'artillerie de l'ennemi, dans ce cas la viande qu’elle renferme sera automatiquement mise en consommation.

 

L’entrepôt frigorifique du Saint-Michel

 

À partir de 1910-1913, on construit à Toul dans la montée d’accès au fort Saint-Michel près du magasin central du même nom, un entrepôt frigorifique à l’épreuve des bombardements. Il permet d’augmenter  la réserve totale de viande de la place à 400 tonnes. Cet entrepôt est le seul de ce type à être construit dans une place forte du système Séré de Rivières à la mobilisation en août 1914. Une installation de ce type était projetée dans les camps retranchés d'Épinal, Verdun et Belfort mais ne sera pas conclue à cause de la déclaration de guerre.

Cet entrepôt est utilisé sur les mêmes règles que l’usine frigorifique de Dommartin après la mobilisation. Jusqu’au 57ème jour de mobilisation, il est approvisionné par cette dernière grâce au réseau de voies de 60 afin de stocker 150 tonnes de viande congelée pour nourrir les 10 000 hommes de la garnison de sûreté de la place pendant près de 30 jours.

Cet entrepôt très moderne se compose d’un laboratoire, de six chambres froides d’une capacité de stockage chacune de 25 tonnes de viande répartie sur deux niveaux, de plusieurs pièces de groupe-froid et d’une centrale électrique équipée de groupes électrogènes à pétrole qui assure à l’entrepôt son autonomie énergétique pour son fonctionnement.

 

Aujourd’hui, l’usine frigorifique de Dommartin a été réaménagée en locaux et l’entrepôt frigorifique du Saint-Michel, ferraillé sous l’organisation Todd durant la Seconde Guerre Mondiale, est en bon état.

Propriété privée, son accès est interdit.

L’entrée de l’entrepôt du Saint-Michel dans les années 50. Tous droits réservés

L’entrée de l’entrepôt. Cliché VAUBOURG Cédric

L’entrée de l’entrepôt. Cliché VAUBOURG Cédric

Carte postale de l’usine frigorifique de Dommartin. Collection VAUBOURG Cédric

L’usine frigorifique de Dommartin et l’entrepôt frigorifique du Saint-Michel

La galerie principale près de l’entrée au rez-de-chaussée de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

Inscriptions près de l’emplacement où se trouvait plusieurs robinets dans la galerie principale. Cliché VAUBOURG Cédric

La galerie principale près de l’entrée au rez-de-chaussée de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

Inscriptions près de l’emplacement où se trouvait plusieurs robinets dans la galerie principale.

Cliché VAUBOURG Cédric

Détail des vestiges de canalisations de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

La galerie principale près de l’entrée au rez-de-chaussée de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

La galerie principale près de l’entrée au rez-de-chaussée de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

La partie au rez-de-chaussée de l’entrepôt où se situe un groupe-froid et l’escalier de liaison des deux niveaux. Cliché VAUBOURG Cédric

La partie au rez-de-chaussée de l’entrepôt où se situe un groupe-froid et l’escalier de liaison des deux niveaux. Cliché VAUBOURG Cédric

L’emplacement où se trouvait le système de commande des trois chambres froides au rez-de-chaussée de l’entrepôt. Cliché VAUBOURG Cédric

La première des trois chambres froides au rez-de-chaussée de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

La dernière des trois chambres froides au rez-de-chaussée de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

La première des trois chambres froides au rez-de-chaussée de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

L’usine électrique au deuxième niveau de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

L’usine électrique au deuxième niveau de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

Certainement le magasin à pétrole à côté de l’usine électrique à l’étage de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

L’accès à la première chambre froide au rez-de-chaussée de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

La première des trois chambres froides à l’étage de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

La première des trois chambres froides à l’étage de l’entrepôt.

Cliché VAUBOURG Cédric

La troisième des trois chambres froides à l’étage de l’entrepôt qui possède encore des vestiges en bois des gaines de refroidissement. Cliché VAUBOURG Cédric

La partie à l’étage de l’entrepôt où se situe le deuxième groupe-froid et l’escalier de liaison des deux niveaux. Cliché VAUBOURG Cédric

La partie à l’étage de l’entrepôt où se situe le deuxième groupe-froid et l’escalier de liaison des deux niveaux. Cliché VAUBOURG Cédric

La partie à l’étage de l’entrepôt où se situe le premier groupe froid.

Cliché VAUBOURG Cédric

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

La galerie enveloppe de l’entrepôt frigorifique.

Cliché VAUBOURG Julie

Une vanne sur le circuit de refroidissement de l’entrepôt. Cliché VAUBOURG Julie