www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Le fort du Lomont est construit sur le massif du même nom à 840 mètres d’altitude. Sa position est très importante car elle verrouille le passage entre Montbéliard et la Frontière Suisse. Son emplacement lui permet d’avoir des vues sur Montbéliard, le pays de Lomont, les sommets Vosgiens et sur les pics neigeux des Alpes Bernoises. C’est un gros fort qui se compose de quatre parties, le réduit, la batterie Nord, la batterie Est et une enveloppe qui possède des baraquements de paix. Son armement est renforcé par deux batteries annexes. Le fort possède une caponnière triple qui défend trois fossés.

Le fort sera armé jusqu’en 1915. Il sera ferraillé pendant la seconde guerre mondiale. En septembre 1944, il sera pris par le maquis du Lomont, puis par l’armée Française qui y installera un observatoire pendant l’automne pour observer l’ennemi. Aujourd'hui, le fort est en bon état, il appartient à la communauté de commune de Blamont qui le loue à l’association Fortissimo. Son accès est interdit sans autorisation.

Le plan du fort en 1914

· Aucun projet connu

1906

Zone de Texte: Pièces de rempart
du réduit
Zone de Texte: Cuirassements et casemates
Zone de Texte: Défense des fossés
de l’ensemble

Armement du fort entre 1880 et 1914

Modernisations

Projets de modernisations

Zone de Texte: Nombre de pièces
Zone de Texte: 42

1912

Zone de Texte: 42
Zone de Texte: Batterie Nord
Zone de Texte: Batterie Est

1914

Zone de Texte: 47

1889

Zone de Texte: 91

1879

Zone de Texte: 91

· Octobre 1875 - mai 1878

· 3.695.016 Fr or.

 

· 14 officiers, 38 sous officiers, 368 soldats

· 13 officiers, 45 sous-officiers, 308 soldats

· 15 à 20 hommes

· 5 officiers, 24 sous officiers, 132 hommes

· 1 infirmerie pouvant recevoir 32 malades

· 1 écurie dans les baraquements de paix pour 8 chevaux

· 2 hangars pour l’artillerie

 

· 194 tonnes de poudre noire

· 1 250 000 munitions confectionnées

· 2 fours de marque Lespinasse de 150 rations chacun

· 1 four mobile de marque Lespinasse de 180 rations

 

· 1 citerne de 200 m3

· 1 citerne de 45 m3

· 1 citerne de 3 m3

· 1 citerne de 930 m3 sous le parapet d’infanterie

 

· 2 ponts à bascule en dessous (1 pour l’entrée de l’ensemble et l’autre pour le réduit)

· Les forts du Montbart et de Lachaux

· Avec  le fort du Montbart et la place de Belfort par le biais du fort Lachaux

Dates de construction

Coût des travaux + terrains

Effectif des casernements en 1914 (962 homes)

Réduit (420 hommes)

Batterie Nord (366 hommes)

Batterie Est

Baraquements (161 hommes)

 

 

 

 

Capacité des 2 magasins à poudre

Capacité du magasin aux cartouches

Boulangerie

 

Puits et citernes

Réduit

Batterie Nord

Batterie Est

Baraquements

 

Pont de l’entrée principale

 

Communication liaison optique avec

Communication télégraphe électrique

· 1889 Construction d’un magasin sous roc.

· Le fort est resté dans son état d’origine, il n’a pas été modernisé.

· Infanterie  3 compagnies du 2ème bataillon territoriale d’infanterie

2 bataillons du 59 ème régiment d’infanterie territoriale d’infanterie

· Artillerie 1/2 batterie du 9ème régiment d’artillerie à pied

1 détachement d’auxiliaire de place forte de 150 hommes

· Génie 1 section de la 13ème compagnie du 7ème bataillon du génie

Soit un effectif 52 officiers, 2594 hommes

Effectif à la mobilisation en 1914, du fort du Lomont, des batteries Nord, Est, des Roches, et des différents ouvrages du massif du Lomont 

Le fort du Lomont ou fort Baraguay d’Hilliers, la batterie Nord et la batterie Est