Le fort du Montbart est un fort d’arrêt à massif central qui situe au sud de Montbéliard à 485 mètres d’altitude, sur le sommet du même nom que le fort. Il domine les vallées du Doubs et de l’Allan, ce qui lui permet de surveiller les moyens de communication qui mène à Besançon. Il empêche aussi le contournement de la place de Belfort.

Sa position importante lui permettait de recevoir la première casemate Mougin de 155 L, et son armement est renforcé par une batterie annexe qui protège le fort d’une attaque par un angle mort.

Le fort sera complètement ferraillé pendant la seconde guerre mondial, il sera occupé par l’armée jusque dans les années 60 avant d’être abandonné. Aujourd'hui, il est géré par la communauté de communes du pays de Montbéliard et par une association qui l’a sorti de l’oubli en 1986. Ils y effectuent d’importants travaux de remise en valeur. On peut y voir une belle copie en bois d’un canon de 155 long et de son affût dans la casemate Mougin. Plus de Renseignement pour les visite http://monsite.wanadoo.fr/fort-du-mont-bart/

Le plan du fort en 1914

1878

1908

1912

1914

Zone de Texte: Pièces de rempart
Zone de Texte: Cuirassements et casemates
Zone de Texte: Défense des fossés
Zone de Texte: Batterie annexe

Armement du fort et cuirassements installés entre 1878 et 1914

Modernisations

Projets de modernisations

Zone de Texte: Nombre de pièces
Zone de Texte: 34
Zone de Texte: 36
Zone de Texte: 39
Zone de Texte: 39

1910

Zone de Texte: 39

1889

Zone de Texte: 33

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

· Novembre 1875 - Juillet 1878

· 2.034.970 Fr or.

 

· 13 officiers, 30 sous-officiers et 476 soldats

· 1 infirmerie pouvant recevoir 20 malades

· 1 écurie pour 8 chevaux

 

· 110 tonnes de poudre noire

· 500 000 munitions confectionnées

· 1 four de 200 rations de marque Lespinasse

· 1 four mobile de marque Lespinasse de 180 rations

· Pas de puits car la nappe phréatique est très profonde. Les 3 citernes de 720 m3 sont alimentées par les eaux de pluie

· 1 pont à bascule en dessous

· les forts de Montfaucon, de Chailluz, du Lomont, du Salbert, du Mont Vaudois et de Lachaux

· avec la place de Belfort, les forts du Lomont, de Lachaux et la batterie des Roches.

Dates de construction

Coût des travaux + terrains

 

Effectif 301 hommes en 1882

 

 

 

Capacité des magasin à poudre

Capacité du magasin aux cartouches

Boulangerie

 

Puits et citernes

 

Pont de l’entrée principale

Communication liaison optique avec

 

Communication télégraphe électrique

· 1889 Construction d’un magasin sous roc d’une capacité de 76 tonnes de poudre noire.

· 1913 -1914 Construction d’une carapace de béton armé de 1m 65 d’épaisseur au dessus des casernements et de la cour, pour les protéger des nouveaux obus. (Cas unique de tout le système)

· 1878 Projet d’installation d’une deuxième casemate Mougin de 155 L. ( Projet non retenu)

· Infanterie 1 compagnie territoriale d’infanterie (5ème compagnie du 49° Terre)

· Artillerie 1/2 compagnie du 7ème bataillon du 9ème régiment d’artillerie à pied

1 détachement d’auxiliaire de place forte de 150 hommes

· Génie 1 section de la 13ème compagnie du 7ème bataillon du génie

Soit un effectif de 12 officiers, 652 hommes

Effectif à la mobilisation

Capacité des casernements en 1914

12 officiers, 42 sous officiers et 612 soldats

Le fort du Montbart