Le canon de 155 long modèle 1877 est développé par le Colonel De Bange, c’est une pièce en acier d’artillerie lourde est montée sur des affûts de siège ou de place. Il est installé en grande majorité dans toutes les fortifications pour être destiné au tir de contre-batterie.

Cette pièce très lourde se déplace en deux parties, elle n’est pas conçue pour l’artillerie de campagne car elle demande l’aménagement des plate formes de tir, mais pour améliorer sa stabilité, elle sera souvent équipée après 1913 de ceinture de roue appelée cingolis . La longue portée de cette pièce lui permettra d’être utilisée dans de rares cas sur les batteries d’artillerie côtières. Certaines de ces pièces seront modifiées en 1917 pour les moderniser. Elles seront utilisées jusqu’au deuxième conflit mondial par les français et les allemands.

Ce canon sera installé dans les premières casemates et tourelles de gros calibre (Casemate Mougin de 155L, tourelle Mougin, tourelle st-Chamond, tourelle Buissière et tourelle Galopin de 155L)

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Canon de 155L à Rupt-en-Woëvre.

Cliché VAUBOURG Julie

Détail de l’affût d’un canon de 155L. Coll. Jean Lionel PRACHT

Détail de la culasse d’un canon de 155L.

Coll. Lionel PRACHT

Canon de 155L à Rupt-en-Woëvre.

Cliché VAUBOURG Julie

· Accueil

· Le Système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les différents types de fortifications

· Les forts de 1870 à 1885

· La crise de l’obus Torpille

· Les forts de 1885 à 1914

· Les forts de 1914 à 1918

· Les différents éléments qui composent un fort

· Les différents éléments extérieur aux forts

· L’artillerie de 1874 à 1914

· Les mitrailleuses

Les canons à balles

Les canons revolver de 40

Les canons revolver

de 37 et 47 mm

La mitrailleuse Gattling

La mitrailleuse Hotchkiss

La mitrailleuses Saint-Etienne

· Les pièces d’artillerie terrestre

· Les pièces d’artillerie côtière

Les mortiers lisses

Les canons de 4

Les canons de 5

Les canons de 7

Les canons de 12

Les canons Hotchkiss de 47

Les canons de 65 TR

Les canons de 75

Les canons de 80

Les canons de 90

Les canons de 95

Les canons de 100 TR

Les canons de 105

Les canons de 120 L

Les obusiers de 120 C

Les canons de 138

Les canons de 155 L

Les obusiers de 155 C

Les obusiers de 155 C Rimailho

Les canons de 19 C

Les mortiers de 220

Les canons de 24C et 240G

Les mortiers de 270

Les canons de 27C et 274G

Les mortiers de 30 C

Les canons de 32 C

Les canons anti-aériens

Les affuts-trucs

· Cuirassements et Casemates

· Les casemates d’artillerie cuirassées

· Les tourelles tournantes

· Les tourelles à éclipses

· Les casemates d’artillerie

· Les observatoires

· La cloche Pamart

· Les forts de France

· L’armée Française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mises à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

Canon de 155L à Rupt-en-Woëvre.

Cliché VAUBOURG Julie

Rectangle à coins arrondis: Suite des photos

Détail du canon de 155L à Rupt-en-Woëvre. Cliché VAUBOURG Julie

Détail de l’affût du canon de 155L à Rupt-en-Woëvre. Cliché VAUBOURG Julie

Détail de la culasse du canon de 155L  à Rupt-en-Woëvre.

Cliché VAUBOURG Julie

Un canon de 155 L au musée de l’artillerie à Draguignan

Cliché VAUBOURG Julie

Un canon de 155 L au musée de l’artillerie à Draguignan

Cliché VAUBOURG Julie

Un canon de 155 L au musée de l’artillerie à Draguignan

Cliché VAUBOURG Julie

Le canon de 155 long modèle 1877 de Bange

Caractéristiques du canon de 155 L

Pièce

Date du modèle

Affût

Calibre

Longueur du tube

Poids de l’obus

Poids de l’ensemble

Nb de coups / min

Angle de tir en hauteur

Angle de tir en direction

Portée de tir

Vitesse initiale

Canon de 155 long

1877

Place ou siège

155 mm

4 m 20

Environ 40 kg selon le type d’obus

5700 kg

1 coup

-10°/+28°

Aucun

12700 mètres max

561 m/s max