www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Le canon de 12 est une pièce en bronze de Napoléon III qui se charge par la bouche. Elle possède une faible portée de tir ce qui la rend complètement dépassée en 1876. Elle sera rarement utilisée dans certains forts de montagne.

Le canon de 12 culasse est utilisé pour la défense des fossés des ouvrages après 1884. C’est un obusier de 12 modèle 1853 rayé en 1859, modifié pour une utilisation dans une caponnière ou dans un coffre. Pour cela, on coupe l’arrière de la pièce pour y mettre une culasse du modèle Lahitolle. Ce qui permet de charger facilement des projectiles pour détruire les échafaudages, les passerelles de franchissement, ou les travaux de sape que l’ennemi poserait pour franchir le fossé. L’avantage de ce canon, c’est qu’il n’a pas assez de puissance pour détruire les maçonneries. Mais, il ne peut à lui seul assurer la défense du fossé car il provoque beaucoup de fumée et sa cadence de tir est relativement faible contre les gros assauts, on va donc le coupler avec une autre pièce comme le canon révolver.

Dessin 3D d’un canon de 12 culasse. Dessin Jean-Pierre Zedet

Détail de la culasse de la copie du canon de 12 culasse du fort d’Uxegney.

Cliché VAUBOURG Cédric

· Accueil

· Le Système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les différents types de fortifications

· Les forts de 1870 à 1885

· La crise de l’obus Torpille

· Les forts de 1885 à 1914

· Les forts de 1914 à 1918

· Les différents éléments qui composent un fort

· Les différents éléments extérieur aux forts

· L’artillerie de 1874 à 1914

· Les mitrailleuses

Les canons à balles

Les canons revolver de 40

Les canons revolver

de 37 et 47 mm

La mitrailleuse Gattling

La mitrailleuse Hotchkiss

La mitrailleuses Saint-Etienne

· Les pièces d’artillerie terrestre

· Les pièces d’artillerie côtière

Les mortiers lisses

Les canons de 4

Les canons de 5

Les canons de 7

Les canons de 12

Les canons Hotchkiss de 47

Les canons de 65 TR

Les canons de 75

Les canons de 80

Les canons de 90

Les canons de 95

Les canons de 100 TR

Les canons de 105

Les canons de 120 L

Les obusiers de 120 C

Les canons de 138

Les canons de 155 L

Les obusiers de 155 C

Les obusiers de 155 C Rimailho

Les canons de 19 C

L’obusier de 22 de côte

Les mortiers de 220

Les canons de 24C et 240G

Les mortiers de 270

Les canons de 27C et 274G

Les mortiers de 30 C

Les canons de 32 C

Les canons anti-aériens

Les affuts-trucs

· Cuirassements et Casemates

· Les casemates d’artillerie cuirassées

· Les tourelles tournantes

· Les tourelles à éclipses

· Les casemates d’artillerie

· Les observatoires

· La cloche Pamart

· Les forts de France

· L’armée Française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mises à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

Détail de la culasse de la copie du canon de 12 culasse du fort d’Uxegney.

Cliché VAUBOURG Cédric

Copie d’un canon de 12 culasse au fort d’Uxegney.

Cliché VAUBOURG Cédric

Le canon de 12 culasse provenant du fort de Vaux appartenant au musée des Invalides

Cliché VAUBOURG Julie

Le canon de 12 culasse provenant du fort de Vaux appartenant au musée des Invalides  à coté d’un canon révolver de 40mm.  Cliché VAUBOURG Julie

Détail de la culasse du canon de 12 culasse provenant du fort de Vaux appartenant au musée des Invalides. Cliché VAUBOURG Julie

Détail du tube du canon de 12 culasse provenant du fort de Vaux appartenant au musée des Invalides. Cliché VAUBOURG Julie

Détail des rayures du tube du canon de 12 culasse provenant du fort de Vaux appartenant au musée des Invalides. Cliché VAUBOURG Julie

Le canon de 12 culasse provenant du fort de Vaux appartenant au musée des Invalides à coté d’un canon révolver de 40mm.  Cliché VAUBOURG Julie

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Détail de la culasse du canon de 12 culasse provenant du fort de Vaux appartenant au musée des Invalides. Cliché VAUBOURG Julie

Une canon de 12 culasse et un canon revolver dans une caponnière renforcée d’un fort inconnu. Collection Lionel PRACHT

Carte postale d’un canon de 12 de place au camp de Châlons

Collection Lionel PRACHT

Photo allemande de 1914 d’un canon de 12 culasse sorti de son coffre de contre-escarpe entre un canon revolver et un canon de 80 de campagne au fort de Manonviller après sa reddition. Collection Lionel PRACHT

Le canon de 12 de place ou de campagne mle 1853–59, l’obusier de 12 et le canon de 12 culasse mle 1884

Caractéristiques des canons de 12

Pièces

Date du modèle

Affût

 

Calibre

Longueur du tube

Poids de l’obus

Poids de l’ensemble

Poids de la pièce

Poids de l’affût

 

Nb de coups / min

Angle de tir en hauteur

 

Angle de tir en direction

Portée de tir

Vitesse initiale

Canon de 12

modèle 1853-1859

Campagne et place

 

121,3 mm

1 m 91

12,4 kg max

1189 kg

620 kg

569 kg

 

1 coup

????

 

Aucun

3000 mètres

288 m/s max

Obusier de 12

modèle 1853

Siège

 

121,3 mm

1 m 91

6 kg max

1199 kg

630 kg

569 kg

 

1 coup

????

 

Aucun

2500 mètres

450 m/s max

Canon de 12 culasse

modèle 1853-59 avec culasse 1884

Casemate de 4 modèle 1868 et 5 ou 7 modèle 1876

121,3 mm

1 m 91

12,4 kg

1235 ou 1140 kg

610 kg

625 kg ( affût 5 ou 7 )

530 kg ( affût de 4 )

1 coup

-16°/ +23° ( affût 5 ou 7 )

-10°/ +14° ( affût 4 )

Aucun

3600 mètres

237 m/s max