Le fort Lachaux est un fort à massif central construit au dessus de Montbéliard sur une colline à 410 mètres d’altitude. il fait parti a sa construction de la place de Montbéliard mais en 1906 on l’intègre à la place de Belfort comme fort avancé. Son rôle principale est d’empêcher le contournement de la place de Belfort par le sud car on juge que l’ennemi essayera de contourner la place à cet endroit après la construction de l’ouvrage du Mont-Rudolphe. Il contrôle aussi la route qui mène à Besançon, les principales voie de communications de la trouée de Belfort et les intervalles entre les forts du Mont-Vaudois et du Bois d’Oye. Il assure la liaison avec les forts de la place de Montbéliard et du Massif du Lomont. Son armement et renforcer par 4 batteries d’artillerie annexe.

En 1913, les travaux de renforcement commenceront, mais ils seront stoppés à cause de la guerre. Nous ignorons l’état d’avancements de ces travaux car le fort sera en grande partie démonté dans les année 1950 pour laisser place à des habitations pour l’usine Peugeot. Aujourd’hui, il ne reste que l ‘entrée, le casernement et la pointe de l’enveloppe avec sa caponnière double. Le reste de l’ouvrage à disparu. Le casernement du réduit appartient à la police nationale qui s’en sert comme stand de tir. Son accès est interdit sans autorisation.

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Programme 1900

Projet de 1908

Coût du projet 3 075 000 Fr or

Le plan du fort en 1914

Projets de modernisations

Modernisations

Armement du fort et cuirassements installés entre 1886 et 1914

1879

1912

1914

Zone de Texte: Pièces de rempart
réduit
Zone de Texte: Cuirassements et casemates
Zone de Texte: Défense des fossés
Zone de Texte: Nombre de pièces
Zone de Texte: 51
Zone de Texte: 37
Zone de Texte: 19

1903

Zone de Texte: 58

1906

Zone de Texte: 51

· 1888 -1890 Construction d’un magasin sous roc d’une capacité de 63 tonnes de poudre noire

· 1913-1914 Début des travaux du renforcement du fort qui seront stoppés à cause de la guerre

· Mars 1876 - 15 mai 1878

· 1.801.360 Fr or

 

· 15 officiers, 37 sous-officiers et 656 soldats

· 1 infirmerie pour 20 malades

 

· 110 tonnes de poudre noire

·  720.000 munitions confectionnées

· 1 four Lespinasse au bois de 200 rations et 1 four portatif Lespinasse de 180 rations

· 2 puits alimentant 2 citernes d’une capacité totale de 252,8m3

· 1 pont à levis à bascule en dessous

· Les forts du Lomont, du Mont-Bart et du Mont-Vaudois

· Avec les autres ouvrages de la place et la place de Montbéliard

Dates de construction

Coût des travaux en 1885

 

Effectif 708 hommes

 

 

Capacité des deux magasins à poudre

Capacité du magasin aux cartouches

Boulangerie

 

Puits et citernes

Pont de l’entrée principale

Communication liaison optique avec

Communication télégraphe électrique

Capacité du casernement à l’épreuve en 1914

Pas de casernements à l’épreuve

Capacité du casernement de paix en 1914

450 places couchées

Capacité du casernement à l’épreuve prévu en 1915-1916

377 places couchées et 120 places assises dans l’abri caverne et dans le casernement bétonné

Zone de Texte: Enveloppe et batteries annexes

1908

Zone de Texte: 47

Enveloppe et batteries annexe

 

 

 

· Pas  de projet de modernisation

· Remplacement de la caponnière double par un coffre double de contre-escarpe

· Construction de blockhaus en béton pour défendre les glacis et les fossés de l’enveloppe

· Installation d’une tourelle de 75, d’un observatoire cuirassé  et construction de deux batteries d’artillerie bétonnées de de 3 et 4 canons de 120 L.

· Construction de 4 abris de rempart avec guérite blindées

· Installation de retranchement d’infanterie blindés avec masques rabattables

Réduit

 

· Pas  de projet de modernisation

· Remplacement des deux caponnières par deux coffre double et un coffre simple de contre-escarpe.

· Remanier les parapets

· Installation de 3 tourelles de mitrailleuses, deux tourelle de 155R et de 3 observatoires cuirassés

· Construction d’une entrée de guerre dans le fossé de gorge, d’un casernement bétonné, d’un abri caverne et d’une usine électrique.

· Construction de 2 abris de rempart avec guérite blindées

· Renforcement du poste optique