Fort Eblé du Bois d’Oye : histoire et secrets de ce lieu historique

fort eble du bois doye

Le fort Éblé du Bois d’Oye est un site historique situé dans la commune du Bermont, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ce lieu chargé d’histoire offre une immersion fascinante dans le passé militaire de la France. Dans cet article, nous vous invitons à découvrir ce patrimoine historique au travers de son histoire, ses caractéristiques architecturales et sa vie moderne.

Historique du Fort Éblé

Construit entre 1875 et 1877, sous l’impulsion du général français Jean Baptiste Eblé, le fort éponyme fait partie intégrante du Système Séré de Rivières. Conçu pour protéger la frontière française des invasions allemandes suite à la guerre franco-allemande de 1870, le dispositif comprenait plusieurs ouvrages forts, dont celui du Bois d’Oye.

Lors de la Première Guerre mondiale :

Le fort n’a pas connu de combats durant cette période, car il était situé trop loin des lignes de front. Sauvegardant ainsi sa structure intacte, il a néanmoins été utilisé comme dépôt de munitions et logement pour les soldats français.

La Seconde Guerre mondiale :

Le Fort Éblé a été occupé par les troupes allemandes pendant cette période. Après la libération des territoires français, il a été réutilisé pour abriter les prisonniers de guerre allemands.

Dans les années 1960, le fort ayant perdu son utilité militaire, il a été mis aux enchères et acheté par un particulier. Aujourd’hui, il fait l’objet d’un projet d’aménagement en vue de sa préservation et de la valorisation touristique du site.

  La résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale : récits et témoignages authentiques

Architectures et structures

Le Fort Éblé du Bois d’Oye est un ouvrage militaire de type détaché, construit sur une superficie d’environ 3 hectares. Son architecture s’organise autour de plusieurs éléments distincts :

  • La caserne principale : Construite en pierre de taille, elle pouvait accueillir jusqu’à 200 soldats logés dans des chambres situées au-dessus des écuries.
  • Les caponnières : Ces bâtiments étaient destinés à protéger les fossés entourant le fort et étaient équipés de canons pour repousser les assauts ennemis.
  • La batterie R35 : Placée en avant du fort, cette structure en béton armé servait de plate-forme pour les canons antichars.
  • Les postes de garde : Ils étaient disséminés autour du périmètre extérieur et assuraient la surveillance de l’accès au fort.
  • L’infrastructure souterraine : Un réseau de galeries permettait de relier les différents bâtiments et d’acheminer les munitions en toute sécurité.

Les équipements du fort

Au fil des années, le Fort Éblé a été doté de nombreux équipements pour assurer son autonomie :

  1. L’alimentation en eau : Un système d’aqueducs collectait l’eau de pluie dans des réservoirs souterrains, tandis qu’une station de pompage puisait l’eau directement dans la nappe phréatique.
  2. Le chauffage : Des poêles à charbon étaient installés dans toutes les pièces pour assurer une température ambiante agréable aux soldats.
  3. L’électricité : Le fort était alimenté par sa propre centrale électrique, garantissant un approvisionnement constant en énergie.
  4. Le téléphone : Les différentes parties du fort étaient reliées par un système téléphonique permettant une communication rapide et fluide.

La vie au sein du Fort Éblé du Bois d’Oye’

En plus de servir de poste défensif, le Fort Éblé avait aussi un rôle social important. La vie quotidienne des soldats était rythmée par les tâches militaires, mais également par des activités récréatives et culturelles organisées sur place :

  • Des fêtes : Les occasions spéciales, telles que les anniversaires ou les promotions, étaient célébrées par des fêtes organisées à l’intérieur du fort.
  • Les soldats cultivaient un jardin potager : Les légumes produits permettaient de varier l’alimentation des hommes.
  • Un espace dédié au sport : Des installations sportives étaient disponibles pour les soldats, leur permettant de s’adonner à diverses activités physiques.
  • La bibliothèque du fort : Elle proposait une grande variété de livres et de revues qui divertissaient les soldats durant leurs temps libres.
  La Révolution française : analyse des causes, événements marquants et conséquences notoires

Les projets d’aménagement actuels

Depuis l’achat du site par un particulier dans les années 1960, plusieurs travaux ont été entrepris pour sauvegarder le fort et préserver son patrimoine. Parmi eux, la restauration de la toiture de la caserne principale, la rénovation des murs et des façades, ainsi que la mise en œuvre de mesures de sécurité pour éviter les accidents et les vols sur place.

Le Fort Éblé du Bois d’Oye fait également l’objet d’un projet ambitieux visant à le valoriser sur le plan touristique. Actuellement, il est encore possible de le visiter lors de journées spéciales organisées par le propriétaire en collaboration avec des associations locales ou des clubs d’histoire militaire.