Rénover son système de chauffage : par quoi faut-il en passer ?

img chauffage systeme renover passer

La rénovation du système de chauffage revêt une importance cruciale pour optimiser l’efficacité énergétique d’une maison. Cependant, ce projet peut se révéler complexe, exigeant une planification rigoureuse. Découvrez les étapes essentielles pour réussir la rénovation de votre système de chauffage en toute efficacité.

Déterminez le niveau d’efficacité énergétique dont vous avez besoin

Si vous envisagez de rénover votre système de chauffage, il est impératif de déterminer plus ou moins le niveau d’efficacité énergétique nécessaire. Pour y parvenir, il est essentiel de comprendre en détail les besoins en chauffage, éclairage et autres demandes énergétiques de votre bâtiment. Cette démarche vise à concevoir un système qui optimise les performances tout en réduisant la consommation.

La détermination précise du niveau d’efficacité énergétique nécessaire revêt une importance primordiale pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela évite de dépenser excessivement ou de sous-dimensionner le système, garantissant ainsi une utilisation judicieuse des ressources et l’atteinte des objectifs de performance. Ensuite, cela permet d’avoir une vision claire des économies d’énergie potentielles et des avantages financiers à long terme.

Pour parvenir à une évaluation précise, il est vivement recommandé de solliciter des professionnels expérimentés dans le domaine de l’efficacité énergétique. Des experts en audit énergétique ou en ingénierie du bâtiment peuvent effectuer des analyses approfondies à l’aide d’outils de simulation, de données historiques de consommation et de modèles thermiques.

Ces analyses permettront de déterminer les besoins énergétiques optimaux en fonction des caractéristiques spécifiques de votre bâtiment, de son usage et de sa localisation. À la fin de l’étude, les spécialistes vous feront des recommandations relatives au système de chauffage le mieux adapté à votre domicile, prenant en compte :

  • sa structure,
  • son agencement,
  • son emplacement.

Ces recommandations peuvent concerner également l’amélioration de l’isolation des murs, que ce soit par l’intérieur ou par l’extérieur, l’isolation de la toiture, ainsi que l’optimisation des fenêtres, parmi d’autres aspects. De plus, une évaluation financière ainsi qu’une planification des travaux pourront vous être fournies si vous en exprimez le souhait.

Ce que vous devez changer comme équipement

Selon l’état de votre système de chauffage, vous pourrez être amené à changer différents équipements avant d’atteindre l’efficacité énergétique recherchée.

Remplacer la Chaudière

Une chaudière obsolète peut être un gouffre énergétique, engendrant des pertes thermiques importantes. Le remplacement par une chaudière moderne et plus efficace peut entraîner des économies substantielles sur le budget de réalisation et à long terme. Il est possible de bénéficier d’une aide gouvernementale pour les pompes à chaleur ou pour tout autre système de chauffage économique, performant et écologique. Au nombre de ces aides financières on peut citer :

  • la prime énergie Effy,
  • la TVA réduite à 5,5 %,
  • l’éco prêt à taux zéro,
  • le dispositif MaPrimeRénov ».

En remplacement de votre ancienne chaudière, vous pouvez aussi opter pour une chaudière à condensation ou une chaudière à biomasse. Cela réduira non seulement votre consommation d’énergie, mais également contribuera à une empreinte carbone réduite.

efficacité énergétique

Changer de Radiateurs

Les radiateurs jouent un rôle primordial dans la distribution de la chaleur au sein de votre espace. Opter pour le remplacement de vos anciens radiateurs par des modèles à haute efficacité constitue une bonne stratégie pour optimiser la répartition de la chaleur dans chaque pièce. Les radiateurs à panneaux radiants ainsi que les radiateurs à basse température se profilent comme des alternatives à considérer en vue d’atteindre une meilleure performance thermique.

  Transformez votre intérieur avec la peinture terracotta : la tendance déco à adopter absolument !

Dans certaines situations, envisager un changement de chauffage ne nécessite pas nécessairement un remplacement complet de l’installation existante. Avant de prendre la décision de renouveler vos radiateurs de chauffage au gaz, il peut être opportun de se renseigner sur la rénovation de votre chaudière. Cependant, il convient de noter que de nombreux modèles récents de chaudières requièrent le remplacement des radiateurs ou l’adoption d’un système de chauffage par plancher hydraulique.

Par ailleurs, la mise en place d’un circuit centralisé complet peut engendrer d’importants travaux, particulièrement si vous avez des radiateurs électriques. Un tel chantier est conséquent en termes de complexité et de coûts. Si votre système de chauffage est électrique, il peut être plus judicieux d’envisager le remplacement de vos anciens radiateurs par des modèles électriques plus récents et performants pour une efficacité accrue.

Installer des systèmes de régulation et de gestion à distance

Les systèmes de régulation modernes offrent un contrôle plus précis sur la température de votre espace. Les thermostats intelligents, les vannes thermostatiques et les systèmes de régulation zonale vous permettent d’ajuster la température en fonction des besoins de chaque zone. Cela vous permet de réduire considérablement la surchauffe et les pertes d’énergie.

En outre, les avancées technologiques permettent désormais une gestion à distance des systèmes de chauffage. Les applications mobiles et les plateformes de contrôle à distance vous offrent la possibilité de surveiller et d’ajuster les paramètres de chauffage, même lorsque vous n’êtes pas chez vous.

Vous pourrez ainsi maintenir un confort élevé chez vous tout en optimisant la consommation énergétique.

rénovation chauffage

Quel budget mobiliser pour entamer les travaux ?

Le budget à allouer à votre projet de rénovation dépendra du système de chauffage ainsi que de l’envergure des travaux à entreprendre. Les dépenses à engager pour l’installation d’une nouvelle chaudière ne seront pas les mêmes pour le remplacement d’un radiateur électrique, par exemple.

Vous avez la possibilité de mobiliser des ressources financières personnelles ou de solliciter un prêt travaux auprès d’une institution bancaire. Il est judicieux de vérifier votre éligibilité à diverses aides financières, en particulier celles associées aux projets de rénovation énergétique évoqués plus haut. Vous pouvez également explorer les subventions octroyées par l’État ou les collectivités locales auxquelles vous êtes rattaché (Région, Département, Commune). Ces aides peuvent constituer une contribution appréciable pour soutenir vos travaux.

Pour obtenir plus d’informations, vous pouvez entrer en contact gratuitement avec l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL) ou l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) est également en mesure de vous accompagner dans la recherche de solutions pour améliorer votre chauffage de manière plus efficace et économique.

  Les interactions entre la martre et le chat : mythes et réalités

Les entreprises que vous devrez contacter pour débuter ce projet énergétique

Le succès de votre projet énergétique dépend en grande partie des entreprises que vous engagerez pour sa réalisation. Pour garantir des résultats optimaux, il est crucial de prendre en compte plusieurs critères lors de la sélection des prestataires.

Optez pour des entreprises réputées et expérimentées dans le domaine de la rénovation énergétique. Vérifiez leur qualification, notamment le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), qui témoigne de leur expertise dans les travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique. Une attention particulière doit être accordée à la conformité avec les normes et réglementations en vigueur, assurant ainsi la qualité et la sécurité des travaux réalisés.

N’hésitez pas à poser des questions pertinentes pour évaluer l’entreprise. Renseignez-vous sur la durée de son activité, le volume et la nature des projets réalisés annuellement. Intéressez-vous aux équipements et aux technologies utilisés, ainsi qu’aux délais habituels de réalisation des travaux et aux méthodes employées. En parallèle, assurez-vous de solliciter les documents justificatifs des assurances requises :

  • garantie de parfait achèvement,
  • garantie de bon fonctionnement ,
  • garantie décennale.

Un autre élément clé est le rapport qualité-prix. Comparez les devis proposés par différentes entreprises tout en tenant compte de leur réputation et de leur expertise. Assurez-vous de comprendre en détail ce qui est inclus dans chaque proposition, afin d’éviter les mauvaises surprises. L’examen des retours d’expérience et des avis clients peut fournir un aperçu précieux de la satisfaction des clients précédents.

entreprise chauffage

Les démarches administratives qui accompagnent ce projet

Selon la nature des travaux de rénovation thermique entrepris et les possibles modifications de l’aspect extérieur de votre résidence, il est nécessaire de suivre une procédure administrative. Vous devrez soit déposer une déclaration préalable de travaux (DP) soit soumettre une demande de permis de construire. Il est essentiel de consulter en priorité le Plan local d’urbanisme (PLU) en vigueur dans votre localité, car ce document spécifie les critères à respecter pour préserver des éléments tels que l’authenticité architecturale locale, le patrimoine et l’équilibre environnemental.

Dans le contexte de la rénovation thermique, la déclaration de travaux devient obligatoire si vous prévoyez des modifications telles que la création de nouvelles ouvertures ou des changements au niveau de votre toiture. Une fois votre dossier déposé auprès de la mairie, le processus d’examen prendra un mois à partir de la date de dépôt, sauf si votre logement est situé dans une zone protégée, auquel cas ce délai sera étendu à deux mois.

Le permis de construire est requis pour tout agrandissement ou surélévation supérieurs à 40 m² pour votre bâtiment en cours de rénovation thermique. De même, il sera nécessaire pour tout agrandissement de 20 m² à 40 m² si la surface totale dépasse 150 m² une fois les travaux terminés.

Si votre habitation ne relève pas d’une zone couverte par un PLU, l’obtention d’un permis est exigée pour tout agrandissement excédant 20 m² de surface. Après avoir reçu l’approbation de votre demande par les autorités municipales, vous bénéficierez d’une période de trois ans pour mettre en œuvre vos travaux.

Une fois que vos travaux de rénovation thermique seront achevés, vous devrez également procéder à une déclaration confirmant l’achèvement et la conformité de ces travaux (DACT) si vous avez obtenu un permis de construire.